Le high-tech se démocratise en Biélorussie

La Biélorussie, dont l’économie est entièrement contrôlée par l’État, ne ressemble aucunement à la Silicon Valley. Or, ses développeurs sont parvenus à concevoir des applications et des jeux à succès comme Viber ou World of Tanks.

Abritant 9.5 millions d’habitants, la Biélorussie est une ancienne république soviétique dirigée par Alexandre Loukachenko. C’est la Russie qui maintient son économie. On connait surtout le pays pour ses minerais et ses tracteurs plutôt que pour ses innovations. Mais avec les incitations fiscales et sa culture scientifique, la Biélorussie a su promouvoir son secteur technologique. Ce secteur emploie actuellement 38 000 personnes. Cette année, on pense que ses exportations pourront atteindre 800 millions USD grâce aux taux de croissance atteignant 50%.

Les développeurs israéliens et biélorusses ont conçu Viber, un outil permettant d’appeler ou de texter gratuitement entre Smartphones. Aussi, les développeurs biélorusses sont à l’origine du jeu vidéo World of Tanks, téléchargé plus de 100 millions de fois.

Selon certains spécialistes, la Biélorussie abritait les meilleurs spécialistes à l’époque soviétique. En effet, l’Union Soviétique disposait de grands physiciens et mathématiciens. Et la tradition s’est perpétuée même après l’éclatement de l’Union.

Une tout autre réalité

En Biélorussie, le développement du high-tech a été soutenu par la mise en place d’un ‘Parc des Hautes Technologies’ où les sociétés dans ce secteur ne payent pas de taxes. Les spécialistes affirment que les autres pays de l’ex-URSS ne disposent d’aucun parc de ce genre et se font distancer par la Biélorussie en matière de high-tech, malgré leurs importantes ressources financières.

Mais cette zone est en grande partie virtuelle. Il n’y a que quelques bâtiments qui s’y trouvent. Beaucoup des 144 entreprises qui y résident sont implantées dans d’autres régions du pays, mais continuent à profiter des mêmes avantages fiscaux.

Cette politique semble profitable, car ce Parc embauche même au-delà des frontières du pays. D’après Wargaming.net, l’éditeur de World of Tanks, 10% des salariés viennent d’autres pays (Corée du Sud, France, Allemagne…). Mais le développement du secteur privé entraine parfois des discordes avec le secteur public. Plusieurs salariés du privé ont participé lors des différentes manifestations dans le pays comme pendant les élections présidentielles ou durant la manifestation contre une base militaire russe.

En Biélorussie, les informaticiens sont très demandés. Ils reçoivent un salaire jusqu’à plus de 2 000 USD avec divers avantages fiscaux comme le taux d’imposition à 9%.

Written By insideit