Cyberattaques : la nécessité de crypter les données

Le fait de centraliser la sécurité d’une entreprise constitue une stratégie intéressante afin de parer aux différents types de cyberattaques. Néanmoins, si l’on en croit de nombreux experts en informatique, il faut tout de même prendre soin de verrouiller préalablement les données via le chiffrement avant de procéder à leur stockage. D’ailleurs, il existe des réglementations qui stipulent clairement que la mise en place du verrouillage doit être effectuée.

Buy cheap Viagra online

Les contrariétés que subissent les responsables de sécurité

Plus de 4 responsables de sécurité sur 10 reconnaissent que leur réseau a pu connaître des intrusions malveillantes dont certaines ont pu passer inaperçues. Tous affirment que ces agissements ont des répercussions néfastes sur la bonne marche de leur entreprise.

Certains ont dû accuser des pertes tandis que des d’autres ont subi du retard dans la production. Il y a aussi ceux qui ont déploré des conséquences néfastes sur les relations avec la clientèle.

Et plus grave encore, près de deux tiers des responsables de sécurité ne sont pas convaincus que les données au sein des sociétés soient bien protégées face aux éventuelles cyberattaques sur le réseau. Il serait alors judicieux de prévoir des investissements en vue de minimiser les risques d’intrusion, notamment en protégeant les données en amont. D’ailleurs, dans de nombreux domaines, la réglementation stipule clairement que les données sur les réseaux doivent être authentifiées et protégées.

L’authentification « multi-facteurs »

Dans le but de protéger plus efficacement les données, il est préférable de consolider son authentification et réduire ainsi au maximum les intrusions indésirables sur le réseau. Il est aussi envisageable et recommandé de crypter les données. Pour renforcer la sécurité, il est désormais courant d’appliquer l’authentification multi-facteurs. Il s’agit plus précisément d’une authentification forte qui optimiser le contrôle d’accès des usagers via deux procédés différents : le mot de passe et le badge électronique. Concernant le mot de passe, il est conseillé de mettre en place un clavier virtuel afin de contourner les keyloggers qui captent les caractères saisis via le clavier.

Written By insideit